Un matin comme un autre

Galerie

Margaret était assise dans sa cuisine devant un bol de chocolat, le regard vide. Elle attendait. Elle attendait que les minutes défilent, que le temps s’écoule. Ses yeux hagards fixaient les placards bleus, qui aujourd’hui étaient devenus gris. Lentement, sans en avoir conscience, elle perdait ses repères. Les yeux dans le vague, elle ne reconnaissait plus ce lieu qui lui était si familier. Quelque chose avait changé et elle était incapable de mettre un mot dessus, de saisir ce changement imperceptible qui pourtant faisait toute la différence.
Alors elle reprit son attente passive sans savoir ce qu’elle attendait. Elle espérait, aussi improbable que cela puisse paraître, qu’un événement impromptu… Lire la suite

Publicités

La fugacité du souvenir

Galerie

Par une après-midi ensoleillée, j’étais partie me promener sans but particulier. J’ai marché dans les rues de la ville, sentant la chaleur du soleil sur ma peau. Je me souviens que cette journée me semblait légère. De son poids léger, elle me murmurait : « Tout est possible. Tu vas y arriver. Tu as raison de t’accrocher à tes rêves ». Cette légèreté me transportait, me transperçait au plus profond de mon être et devenait mienne au fur et à mesure de mes pas. Je la ressens encore aujourd’hui, malgré sa fugacité. Alors, je ferme mes yeux et j’essaie de me rappeler cette promenade. Malheureusement, mes souvenirs visuels semblent effacés de ma mémoire. Ils ont disparu, à moins qu’ils ne soient enfermés dans une pièce noire de mon cerveau dont j’ai perdu la clé. L’un des … Lire la suite

Ah, les mots!

Galerie

Les mots courent, ils s’envolent, se faufilent dans les moindres recoins. Facétieux, ils se cachent, devenant insaisissables. Pendant un instant, ils voguent dans notre cerveau, puis ils s’enfuient en toute impunité. On les cherche, on les guette, on attend patiemment leur retour.
Parfois, ils réapparaissent comme par magie. A d’autres instants, ils semblent s’être évaporés pour l’éternité.
Jonglant avec les abîmes de nos mémoires, ils se … Lire la suite

Écrire ou ne pas écrire?

Galerie

De bon matin, je pris ma plume pour écrire. Mais je ne pus.

Que dire ? Qu’écrire ? Que dessiner ?

Quelles lettres former sur le papier ?

Quels ensembles de mots former ?

Quel sens devrait revêtir les phrases ?

Devant cette impuissance de pensée, pourquoi saisir ma plume et la faire partager ? Lire la suite

Les paons teints…

Galerie

Par un après-midi, je me promenais dans un parc, lorsque mon regard fut attiré par un animal étrange. Je plissais les yeux afin de mieux observer ces couleurs impensables dans ce lieu. Je n’arrivais pas à distinguer une forme précise. Seule une masse indicible se dessinait devant mon regard incrédule. Lire la suite

Rêve ou réalité?

Galerie

Hier, je n’arrivais pas à me réveiller. Mes yeux étaient grands ouverts, et pourtant… Hagards, ils scrutaient les objets devant eux sans pouvoir les discerner. Les minutes défilaient. Assise devant mon bol de thé, j’essayais de m’éveiller, de prendre conscience de la réalité qui m’entourait : de ce bol posé devant moi, de ces tartines de pain, du verre de jus d’orange, de la table, du tabouret sur lequel j’étais assise. Rien n’y faisait. Lire la suite

Angoisse de la page blanche

Galerie

Ah, l’angoisse de la page blanche ! Ne pas savoir quoi écrire. Se demander si les mots couchés sur le papier ont du sens, s’ils sont pertinents. Vais-je ennuyer le lecteur ? Écrire sur quel sujet ? Que faire devant cette blancheur abyssale qui engloutit le moindre terme utilisé ? Quels signes, quelles lettres dois-je dessiner dans cet espace ? Quelle longueur à accorder au texte ? Dois-je insérer une image ? Lire la suite